Italie : le gouvernement veut expulser 500 000 migrants en un an

Le gouvernement italien est antisystème, eurosceptique et anti-immigration. Il annonce vouloir renvoyer chez eux 500 000 migrants débarqués de Méditerranée, et ce en un an. Mais aujourd’hui, les expulsions se font au rythme de 6 500 par an.

Des milliers de migrants qui échouent chaque année en Italie : ce sont les images que le nouveau gouvernement italien ne veut plus jamais voir. La question migratoire, Matteo Salvini, chef de l’extrême droite italienne et partenaire de la nouvelle coalition, en a fait pendant la campagne son principal combat. Il souhaite, par la manière forte, expulser les 500 000 clandestins d’Italie, durcir les conditions d’asile, diminuer drastiquement le budget d’accueil et démanteler les camps de Roms.

Un délai irréaliste pour de telles ambitions

Dans les rues de la capitale, les Italiens se disent fatigués que leur pays soit la principale porte d’entrée des migrants en Europe. Mais le nouveau gouvernement italien pourra-t-il réellement expulser rapidement ces dizaines et dizaines de milliers de personnes en situation irrégulière ? L’an dernier, l’Italie en a expulsé 6 500. Même en quadruplant ce chiffre annuel, il faudrait plus de 20 ans à l’Italie pour expulser plus de 500 000 migrants.[…]

 

Franceinfo