Politique

Ivan Rioufol : « L’UMP et le FN confrontés aux mêmes réalités »

La droite n’est pas obligée de retomber dans le piège de la gauche, en répétant après elle qu’il n’y a aucune valeur commune entre l’UMP et le FN. Cet argument, repris ces jours-ci par les « gaullistes » et les « humanistes », est le meilleur moyen pour eux de persister dans le déni des mutations sociologiques, culturelles, religieuses, de la société.

L’éditorialiste de Libération s’offusque ce mercredi du jugement de Nadine Morano, piégée par l’humoriste Gérald Dahan, qui a dit à propos de sa circonscription : « Je n’ai pas envie que ça devienne le Liban ».

Serait-il donc inconvenant de parler ainsi? Pourtant, il existe bel et bien pour l’avenir un risque d’éclatement de la nation, sous la pression d’une constante immigration de peuplement qui, en certains points du territoire, ne s’intègre déjà plus et se désolidarise de la loi commune.

Ne pas vouloir reconnaître cette réalité, au prétexte de garder ses distances avec Marine Le Pen qui dit sans doute la même chose, relève de la lâcheté et de la sottise.

Il y a, bien sûr, des préoccupations qui sont communes aux électeurs de l’UMP, du FN et même, très probablement, du PS et du PC…

L’interdiction de dire ce qui est, de décrire ce qui se voit, est le but voulu par l’idéologie immigrationniste qui  a gagné cette droite toujours prête à se renier. (…)

Le Figaro