Ivan Rioufol : «On parlait de “Salvini et Trump comme des populistes”. Ce que je vois, c’est que ce sont les populistes qui écrivent l »Histoire, sans que la Francen’y mette le bout de son crayon.