Toulouse/JC. Sellin (FDG) : « On a accepté 1 500 000 pieds noirs, on peut bien accepter 17 000 roms ». (vidéo) (Maj)

Dans l’émission la Voix est Libre sur France 3 Midi-Pyrénées, le candidat Jean Christophe Sellin (FDG) a déclaré : On a accepté 1 500 000 pieds noirs, on peut bien accepter 17 000 roms. Jean Christophe Sellin reprend ici les propos douteux qu’ont tenus avant lui Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly. Comparer les roms aux pieds noirs c’est faire un parallèle absurde et anachronique entre une situation d’immigration illégale et le drame d’un exode.
Les pieds noirs étaient français. Ils ont été contraints de quitter leur terre d’origine sous la menace du FLN que la gauche a soutenu. L’amalgame commis par le candidat FDG à Toulouse est une insulte à la mémoire de ces exilés et de tous ceux qui ont été massacrés.

 

En complément:

Jean-Jacques Jordi: En Algérie, les européens ont été victimes d’une épuration ethnique. (vidéo)

Conférence de l’historien Jean-Jacques Jordi, auteur du livre ” Silence d’État- les disparus civils d’européens de la guerre d’Algérie. (voir l’interview vidéo.)

Première partie: je n’hésite plus à parler d’épuration ethnique

Ce qu’ont vécu les pieds noirs ça relève de l’épuration ethnique.(…) dans le cadre d’une guerre de libération nationale, on fait en sorte que tous ceux qui ne relèvent pas de cette nation là, soient obligés de partir. Soit on les expulse, manu militari, soit on crée un climat de terreur tel qu’ils s’en vont.(…) je n’hésite plus à parler en ce qui concerne la guerre d’Algérie d’une épuration ethnique.

à partir de 5mn

voir la suite de la conférence et les interviews de l’historien Roger Vétillard sur la guerre d’Algérie, notamment les massacres contre les européens le 5 mars 58, et ceux qui ont précédé la réaction militaire de la France le 8 Mai 45 à Sétif.