Jacques Sapir : « On veut éviter un défaut désordonné de la Grèce avant l’élection française »

Alors que l’UMP vient de voter le MES, première marche de l’Europe Fédérale, et que le PS c’est lâchement abstenu, les eurocrates font en sorte que la zone euro ne tangue pas définitivement dans le vide avant les élections en France.