Le journaliste Pearson Sharp de la chaîne américaine s’est rendu à l’hôpital de Douma et raconte qu’aucun personnel n’a vu le moindre signe d’attaque chimique.

Rien ne me dit que ces vidéos ne sont pas de la propagande, mais rien ne me dit non plus le contraire… prenons donc ces informations avec prudence mais intérêt.