Julien Odoul (RN) demande à la président de la Région Bourgogne Franche Comté de demander à une femme voilée présente dans l’hémicycle de retirer son voile. (Maj réaction des islamo-collabos)

On n’a pas demandé à cette femme de se mettre nue, on lui a juste demandé de retirer son couvre-chef…. ceux qui s’insurgent de cette demande valide sans le savoir le port du voile.

Marlène Schiappa et les frères musulmans, même combat

On appréciera le titre de la presse locale

 

Les élus du Rassemblement national ont quitté ce vendredi, à Dijon, la session du conseil régional Bourgogne Franche-Comté pour protester contre la présence d’une femme voilée dans la tribune.

Chacun débattait lorsque Julien Odoul, président du groupe RN (Rassemblement national), a explosé, au sens propre. L’élu venait d’apercevoir, dans la tribune du public, un groupe d’enfants accompagné d’une mère voilée. Il a demandé à la présidente du conseil régional Marie-Guite Dufay d’enjoindre à l’intéressée d’ôter l’accessoire. Refus de la présidente d’autant que rien, dans le règlement intérieur de la Région, ne prévoit une telle situation.

L’Est Républicain


Communiqué de Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national

(…) En effet, alors qu’une classe de primaire de Belfort visitait les bâtiments de la Région et assistait aux débats de la représentation régionale, l’une des accompagnatrices du groupe scolaire s’est installée dans le public en exhibant un voile islamique.

Par la voix de leur Président Julien Odoul, les élus du groupe Rassemblement National ont demandé à la Présidente socialiste du Conseil régional de bien vouloir faire respecter la loi et nos principes républicains en exigeant le retrait de ce voile islamique, signe religieux ostentatoire et étendard de l’islam politique.

Cette provocation communautariste est d’autant plus intolérable qu’elle survient une semaine après le 18ème attentat islamiste qui a endeuillé notre pays et coûté la vie à quatre de nos compatriotes. Confrontée au réel, la présidente Marie-Guite Dufay s’est inclinée lamentablement devant le fait accompli et n’a pas souhaité condamner l’attitude de l’accompagnatrice scolaire dont le sourire et la mine réjouie laissaient penser que l’opération avait été savamment organisée en amont. Face à la complaisance de l’exécutif socialiste et à la lâcheté de la droite, au nom du principe de laïcité auquel ils sont farouchement attachés, les conseillers régionaux du RN ont décidé de quitter l’hémicycle pour manifester leur refus de l’inacceptable. (…)

Bien Public (crédit photo)