La BCE : «Baissez les salaires pour préserver l’euro» (vidéo)

Alors que les média nous divertissent avec des débats stupides sur la TVA et la compétitivité, alors que Montebourg fait le malin en marinière, les technocrates de l’Europe organisent la baisse des salaires pour sauver l’Euro!

c’est un  papier daté d’octobre du site Mediapart qui nous a mis la puce à l’oreille. Cet article cite une dernière étude de l’UE dans laquelle on peut lire:

« La BCE (préconise) l’ajustement des salaires aux conditions du marché … Des réformes importantes et approfondies du marché du travail sont donc nécessaires pour accroître la flexibilité de l’emploi et des salaires dans la zone euro afin de réduire le risque d’une montée persistante d’un chômage structurel et d’une baisse de la croissance potentielle« .

Traduisez: l’UE va exécuter d’ici peu le Contrat à Durée Indeterminée en France…et Hollande va devoir accepter une libéralisation du marché du travail.

Cette étude confirme ce qu’annonçaient il y a quelques semaines la directrice du FMI Christine Lagarde ( Compétitivité : l’aveu de Mme Christine Lagarde » il faudra baisser les salaires ».) et, en mars dernier, en pleine campagne électorale, le Chef économiste du crédit agricole, Nicolas Doisy.

C’est regrettable pour François Hollande mais la nécessité d’une libéralisation du marché du travail est le résultat direct d’une appartenance de la France à la zone euro. Aussi ne peut-on avoir l’une sans avoir l’autre.

ça revient à réduire un certain nombre de garanties dont bénéficient les titulaires de CDI, et donc à imposer plus de flexibilité sur les travailleurs.


 
Voir notre article : Europe: Hollande a déjà perdu, Merkel lui dit « Nein ».

Pendant ce temps on ouvre la porte aux Roumains et aux Bulgares. Bienvenue dans l’Europe de la baisse des salaires et du pouvoir d’achat« . Lire ici la Tribune sur l’ouverture des postes français aux Roumains et Bulgares: « le gouvernement vient d’élargir la listes des métiers que peuvent exercer en France les ressortissants Roumains et Bulgares. Pour ces métiers, ils pourront bénéficier de la règle la « non opposition de l’emploi »« .

On vous le répète, la France est coincée dans le carcan européen et l’euro. Il n’y a que deux solutions pour sortir de la crise:

– Soit aller vers une europe fédérale avec un gouvernement européen. Dans ce cas, on perd l’ensemble de nos souverainetés et notre modèle social. Cette solution se fera au prix d’une grosse casse, mais l’Europe fédérale sera enfin une réalité et l’euro pourra peut-être survivre. C’est cette solution qu’ont choisi les socialistes et l’UMP.

– Soit on sort de l’euro de façon concertée, on se libère de l’emprise des marchés en revenant sur la loi de 1973, on retrouve nos frontières, on conserve l’euro comme monnaie commune et on fait une europe des Nations. Cette solution sera elle aussi douloureuse mais nous serons maîtres de notre destin. C’est la solution qui devrait reussir à réunir tous les patriotes.

Choisis ton camp camarade.