La France championne des impôts

Deux rapports de l’OCDE soulignent le poids des impôts dans le PIB en France, numéro un parmi les pays membres de l’OCDE avec un taux de 46,2%. Les cotisations sociales et l’impôt sur la propriété pèsent particulièrement dans l’Hexagone, à l’inverse des impôts sur le revenu et sur les bénéfices des entreprises.

(…)

En 2017, les impôts représentaient en France 46,2% du PIB. C’est beaucoup plus que la moyenne de l’OCDE, limitée à 34,2%, ou même qu’en Allemagne où ce ratio ressort à 37,5%. C’est aussi dans l’Hexagone que les impôts ont le plus progressé depuis 2000. Ils ne représentaient alors que 43,4% du PIB.

(…)

Poids des contributions sociales

Dans la palette fiscale, les cotisations sociales figurent désormais en haut du podium avec 26% des recettes. C’est d’ailleurs leur poids, particulièrement important dans l’Hexagone (36,8% des revenus fiscaux) et celui des impôts sur la propriété (9,4% contre 5,7% pour la moyenne de l’OCDE) qui propulsent la France en haut du tableau.

Le Figaro