La France des infidèles est généreuse avec les islamistes de Kaboul

Le Traité d’amitié Franco-Afghan prévoit une aide financière de la France (300 millions d’euro ) pour des projets à Kaboul.

 » Les sénateur afghans, raconte Fabius, ont d’abord refusé d’adopter ce texte au motif qu’il n’était pas possible de signer un traité d’amitié avec des infidèles. A la fin du débat, ils ont quand même accepté de le voter parce qu’il y a beaucoup de musulmans en France. »