La Grèce est le bilan de Schengen : des milliers de clandestins arrêtés à Athènes. (vidéo)

Les autorités grecques ont baptisé l’opération “Zeus Xenios”, (“Zeus protecteur des hôtes”). Il s’agit d’un coup de balai permanent sur l’immigration illégale. Le 4 août, plus de 4 500 policiers ont été mobilisés dans le centre d’Athènes et à Evros, à la frontière avec la Turquie, l’un des principaux points d’entrée de l’immigration clandestine en Europe. 4900 migrants ont été interpellés dont 1 130 placés en centre de rétention, l’opération devrait se renouveler avec de nombreux rapatriements.,

D’après les estimations du ministère de la Protection des citoyens, 5 000 d’entre eux devraient être placés dans des centres d’accueil d’ici décembre. La volonté du ministère est de montrer que les sans-papiers ne sont pas les bienvenus et qu’ils n’ont pas à revenir. Certains athéniens considèrent qu’il est trop tard et que le centre d’Athènes s’est ghettoïsé.
 
Notez que le présentateur-collabo qui est au journalisme ce que Ken est à Barbi, parle de « chasse aux sans papiers ». Cette sémantique en dit long sur le pouvoir médiatico-culturel de la gauche qui parvient à nous imposer 24h/24h sa novlangue Orwellienne.
Un sans papier n’est pas une victime qui aurait été privée de ses papiers. Un sans papier est un clandestin; c’est à dire un délinquant qui a violé la loi. Et n’en déplaise aux valets des média-complices, nous ne leurs devons aucun papier.

Journal de 20h du 6 août 2012 – France 2