Économie, Écologie...,  Fil Info

La récession menace les grands pays de la zone euro

Le ralentissement économique se confirme dans l’Hexagone. L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), qui publie ce jeudi ses prévisions de mai réactualisées pour les grandes économies de la planète, revoit en baisse la croissance de 2012 pour la France, à 0,1 % contre 0,6 % précédemment. Mais la France n’est pas la seule à être menacée par la récession.

L’économie française entre formellement en récession avec deux trimestres successifs dans le rouge : baisse du PIB de 0,2 % entre avril et juin et de 0,3 % de juillet à septembre. Une prévision bien plus pessimiste que celle du gouvernement, alors que la première estimation de l’Insee a montré que le PIB avait stagné au deuxième trimestre et non pas reculé.

La locomotive de l’Europe n’est pas épargnée par l’aggravation de la crise en zone euro, qui impacte les échanges commerciaux et les investissements, et mine la confiance. En Allemagne, le PIB est en effet annoncé en baisse de 0,5 % au troisième trimestre puis de 0,8 % sur les trois derniers mois de l’année. Au final, la croissance annuelle pour 2012, prévue à 1,2 % en mai, tombe à 0,8 %.

Dans le même temps, l’Italie, troisième économie de la zone euro, s’enfonce dans la récession. Depuis l’été 2011, la péninsule enchaîne les trimestres négatifs et finira l’année, selon les chiffres de l’OCDE, à -2,9 % et -1,4 %. La Grande-Bretagne n’y échappe pas non plus, enregistrant quatre trimestres en baisse.

Ces chiffres revus en baisse en France ne sont pas de bon augure pour 2013, à la veille pour le gouvernement de boucler son budget, sachant que la dernière prévision officielle de 1,2 % de croissance est d’ores et déjà hors de portée. Un casse-tête supplémentaire pour tenir l’objectif affiché d’un déficit à 3 % en 2013.

Source