Économie, Écologie...,  Politique,  vidéo

La roublarde Angela remporte le prix du 19e sommet européen ! (vidéo)

Si le système UMPS européïste ultra-mondialiste se satisfait des paroles énoncées lors du 19e sommet européen à Bruxelles du jeudi 28 juin 2012, il convient de bien observer les conséquences de la création d’une Union bancaire européenne (Autorité proche de la Banque centrale européenne) qui va pouvoir intervenir et contrôler l’activation du MES (Mécanisme européen de stabilité) et du FESF (Fond européen de stabilité financière) pour les banques surendettées, en quasi-faillite et des Etats sur la brèche dont l’objectif est le sauvetage exclusif du monde de la finance.

L’Italie et l’Espagne devraient, plutôt que de se réjouir, se préparer à une fabrication ou une surproduction d’huile d’olive très amère et invendable.

La chancelière allemande totalement posée et roublarde, Angela Merkel, maîtrise le jeu européen avec des gestes soignés dignes du secteur de la haute couture. En effet, en acceptant la conception d’une union bancaire européenne, faisant étonnement des concessions soudaines relevées par l’ensemble des médias et analystes financiers, Angela avance en parfaite harmonie avant son intervention devant le Bundestag (parlement allemand) avec l’assurance que la décision qui sera prise fera essentiellement la part belle à la souveraineté allemande et aux élections législatives à venir. Et, elle le sait, seul l’Allemagne n’a jamais aliéné sa souveraineté lors de la construction de la zone euro, le passage à la monnaie unique. Seule la Cour constitutionnelle de Karlsruhe aura le dernier mot pour activer ou non le projet du récent sommet.

En toute logique, si l’Union bancaire européenne voyait le jour, il s’agirait d’un scénario d’enfermement des pays dans une zone euro, une Europe fédérale scrupuleusement shootée à l’austérité la plus extrême à l’encontre des peuples. Par conséquent, en imposant des conditions qui seront dévoilées très prochainement, les Allemands maitrisent l’évolution de l’Europe comme bon leur semble sans aucun consentement référendaire des autres nations. Angela Merkel, nouvelle chancelière de la zone euro, fait un semblant de concession qui se dissipera de manière limpide pour le devenir unique de l’Allemagne !

En marge du sommet à Bruxelles, elle a déclaré hier : « Nous voulons l’un comme l’autre approfondir l’union économique, monétaire et demain politique pour arriver à une intégration et à une solidarité, l’intégration autant qu’il est nécessaire, la solidarité autant qu’il est possible (…) La situation est sérieuse et nous avons l’obligation de construire l’Europe forte et stable de demain. »

On notera que François Hollande se comporte exactement comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy, puisqu’il soumettra uniquement le pacte budgétaire au Parlement écartant comme son frère siamois l’exemplarité du référendum populaire sur ce sujet criant d’une perte totale de souverainement de la France d’agir dans les propres intérêts du peuple français !