Économie, Écologie...,  Politique

L’appel aux dons de l’UMP va coûter cher à l’État

Quoi qu’il arrive, l’UMP nous coutera toujours trop cher….

– – – – – – – – – – –

La souscription nationale de l’UMP ne sera pas sans coût pour l’État. Si le Conseil constitutionnel a rejeté le compte de campagne de Nicolas Sarkozy et prive donc l’UMP de 11 millions d’euros de remboursement étatique, l’ouverture de la souscription entraîne automatiquement le droit à des réductions d’impôts pour les particuliers et qui sera donc supportée par l’État durant plusieurs années.

C’est la loi: tout citoyen faisant un don à une association se voit gratifié d’un coup de pouce fiscal. Dans le cas des partis politiques, le versement d’un don à une association agréée de financement d’un parti (ici, l’Association nationale de financement de l’UMP) ouvre le droit à une réduction d’impôt égale à 66% du montant du don. Par exemple, une personne donnant 50€ à l’UMP n’en paiera en réalité que 17€.

Si l’UMP réussit à récolter ses 11 millions d’euros, il en coûtera donc à l’État 7,26 millions de cadeau fiscal. Il s’agit toutefois de la somme maximale. De nombreux mécanismes font que l’addition finale devrait être moins élevée. Il suffit que les personnes donnant à l’UMP décident, en contrepartie, de donner moins aux associations caritatives qu’elles financent habituellement pour que la facture pour l’État baisse mécaniquement.

La loi prévoit également des limites aux dons et au montant du remboursement. Un citoyen ne peut pas donner plus de 7500€ par an à un parti politique, soit une limite de 15.000 € par foyer fiscal. En donnant la somme maximale, le contribuable se voit donc offrir une réduction d’impôt de 4950€, soit 2550€ réellement sortis de sa poche. […]

Le Figaro

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE