Pour l’association que parraine le rappeur Médine, les Yézidis génocidés par Daesh sont des « adorateurs de Satan »

En août 2014, les troupes de Daesh fondaient sur les montagnes de Sinjar, berceau historique des Yézidis. Entre le 3 et 15 août, les islamistes ont réduit en esclavage plus de 7000 femmes et enfants et exécuté les hommes. Les tueurs venaient d’Irak, de Syrie, du Qatar mais aussi de France, de Tunisie, de Belgique ou de Grande Bretagne.

 

Le génocide a été préparé en amont par une campagne de déshumanisation des Yézidis, considérés par des prédicateurs islamistes comme indignes de respect. Suite à l’émotion internationale, les prédicateurs ont tenté « d’expliquer », de « justifier », de « mettre en perspective » et parfois même de « nier » les massacres. En 2015, Moncef Zenati édite sur Youtube une vidéo intitulée « Les Yazidites : Les adorateurs de Satan ». La vidéo est produite par l’organisation Havre de Savoir, un site internet qui relaie la prose des Frères musulmans en français.

En diffusant en France, les justifications théologiques de la déshumanisation des Yézidis, les Frères musulmans français les ont importé en France. Selon l’Association des Yezidis de France, un jeune lycéen Yézidi réfugié en France a été repéré par ses camarades et menacé comme « sataniste » quelques semaines après la diffusion de la vidéo.

L’auteur de la vidéo, Moncef Zenati est un membre actif de l’UOIF et le patron de l’association Havre de Savoir parrainée par le rappeur Médine. Moncef Zenati a traduit des ouvrages de Hassan al-Banna en français, et intervient régulièrement dans des conférences de la mouvance frériste française où il est considéré comme un savant.  Implantée dans la ville d’Edouard Philippe, l’association Havre de Savoir est l’organisation frériste la plus active sur les réseaux sociaux grâce à la jeunesse.

Qualifier les Yezidis d’ « adorateurs de Satan » n’est pas anodin. Il s’agit d’un qualificatif très péjoratif pour désigner les Yezidis, utilisé par les islamistes sunnites, dont Daesh, pour signaler qu’ils sont « mécréants » et justifier les massacres dont ils sont victimes.

 

Ikhwan

D'autres articles: