Laurence Haïm quitte iTélé et rejoint Macron

Hystérique multiculturaliste, immigrationiste déjantée, obamaniaque chronique, Laurence Haïm restera dans l’histoire des média la journaliste militante de gauche qui n’a pas su contrôler ses nerfs à la ré-élection de Georges Bush.

Le nomination Laurence Haïm comme porte-parole de Macron apporte une nouvelle preuve des rapports incestueux entre les média et la caste politique en place depuis 40 ans.
En juin dernier la militante déguisée en journaliste faisait d’ailleur semblant de découvrir Macron. Elle nous avait servi une séance de léchage de botte comme elle savait si bien le faire:

« Quand je vous écoute, j’ai l’impression que c’est un discours qu’un homme de droite pourrait tenir. Et c’est ça qui m’intéresse dans votre parcours », lui avait lancé la correspondante du groupe Canal aux Etats-Unis.

« Vous êtes très fort pour partir dans un romantisme verbal que je trouve intéressant », reconnaissait-elle aussi alors qu’Emmanuel Macron éludait une de ses questions.


Obama s’en va, elle aussi. Laurence Haïm, correspondante emblématique d’iTélé à la Maison Blanche, tire sa révérence de la chaîne d’information en continu.

La journaliste de 50 ans l’a annoncé sur son compte Twitter ce mardi, quelques heures seulement avant de couvrir le dernier discours de Barack Obama.

D’après les informations du Monde, Laurence Haïm devrait rejoindre l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron, dont elle devrait devenir l’une des porte-parole.

Seule journaliste à interviewer Obama en 2008

La journaliste était installée depuis 1992 aux Etats-Unis, à New York et à Washington, en tant que correspondance pour Canal +, à qui elle fournissait duplex, reportages et documentaires.

En 2008, Laurence Haïm avait été la seule journaliste française à interviewer Barack Obama.

En novembre dernier, lors de la grève à iTélé, elle avait vu son émission spéciale sur l’élection présidentielle annulée. Laurence Haïm avait alors couvert la nuit électorale avec son seul téléphone, depuis son compte Twitter, sur lequel elle délivre régulièrement ses célèbres « analyses LH ».

D'autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.