Le Fn face à la dictature des média (vidéo)

Le petit montage vidéo qui suit est partisan, mais il n’en demeure pas moins pertinent. Là où le réalisateur se trompe, c’est que ce n’est pas Marine Le Pen ou même le FN qui sont le vrais sujets des manipulations médiatiques, mais les idées que les républicains, patriotes ou souverainistes portent dans le débat public. N’importe qui à la place de Marine Le Pen serait traité de la même manière. L’objectif des rebelles de confort de canal+ comme de l’ensemble de la caste politco-médiatique, c’est de tuer les idées contraires au modernisme cool et branché des immigrationnistes, europeistes, atlantiste et multiculturalistes.

J’en veux pour preuve la façon dont le système s’en est pris à Jean-Pierre Chevenement à l’occasion de la présidentielle de 2002.  Donné à 15% dans les sondages à deux mois du premier tour,  le candidat du MRC s’est fait dézinguer par les bien-pensants à l’occasion d’une campagne de diffamation et de propagande dantesque. Tous les jours, et sur toutes les antennes, et dans tous les journaux, une meute de journalistes et d’éditocrates amenés par BHL et Cohn Bendit,  s’en allaient à l’assaut du candidat républicain. Ce dernier était devenu l’héritier de l’antisémite Drumont et la réincarnation du Monarchiste antisémite charles Maurras.

Voilà ce que pouvait écrire de lui BHL:

«L’extraordinaire aisance avec laquelle il retrouve la manière d’un Drumont qui eût pu chanter, lui aussi, dans son Vers un capitalisme national, l’insigne chance que nous avons de servir « non plus seulement l’esprit maison, mais l’esprit de la Maison France»

« Chevènement, l’attracteur du pire par excellence, l’anti-de Gaulle, l’homme dont le succès ne s’explique que par cette façon d’aller, dans chaque famille, chercher et fédérer ce qu’il y a de plus rance, de plus navrant » (Le Point, 4 janvier 2002)

ou encore: « Chevènement est, fondamentalement, un idéologue maurrassien. Il a les réflexes d’un maurrassien, il a l’idéologie d’un maurrassien. »

Et cela fait plus de trente ans que ça dure. Alors il est toujours bien de démonter la mécanique propagandiste des média détenus par des grands groupes d’influences, et pour lesquels des  journalistes dociles, une poignée d’animateurs serviles et un paquet de chroniqueurs corvéables, répandent la vase fielleuse de leurs petits émois bourgeois.

L’Analyse et le décryptage du Dailymouloud sur Julien Rochedy ( porte-parole du FNJ ) diffusé sur Canal + le 23 Novembre 2011 est à ce titre efficace.
Il montre assez bien comment en 1 minute 40, un idiot utile et faux rebelle au physique disgracieux  va réussir à dire une bêtise à chaque fois qu’il ouvrira la bouche, et accumuler pas moins de 20 tentatives de manipulation pour nous inviter l’air de rien à voter « comme il faut ».