Économie, Écologie...

Le gouvernement invente la colocalisation, plus smart que la délocalisation (Maj)

Addendum: Le traître à la France n’est pas Depardieu mais Jean-Marc Ayrault, la preuve

Un coup de gueule de Pierre Jovanovic sur son blog (du 17 au 21 décembre 2012) :

« Depardieu n’est pas le seul a être parti à l’étranger : BFM s’acharne sur lui mais oublie étrangement Yannick Noah. Etonnant, non ? Mais Noah a fait campagne pour Hollande, donc ils le laissent en paix. La paix pour services rendus. Mais là n’est pas le point. Le vrai point se trouve dans cette brève de 20 Minutes de vendredi dernier et je vous ai fait une photo afin que vous puissiez juger sur pièces, car franchement là on frise la folie furieuse.

Mr Ayrault va au Maroc et vante les mérites de la délocalisation, je n’invente rien. Admirez les gens du service de presse de Matignon qui ont fignolé un nouveau mot, « colocalisation » !  Si, si… Alors qui est le vrai traître ? Pour moi, il n’y a pas de discussion, c’est bien le Premier Ministre, celui qui va brader les emplois des Français au Maroc et cela au nom de la France !!! Il lui reste encore l’Algérie, la Tunisie, le Cameroun, le Vietnam, etc. à visiter.

Allez Industriels français, délocalisez vos emplois au Maroc pour faire plaisir à Mr Ayrault.

 

– – – – – – – – – – – – –

Addendum 19 décembre 2012:
On ne dit plus délocalisation mais colocalisation Par Charles Sannat

Comme vous le savez, je me délecte de la « Novlangue » utilisée par nos « zhommes » politiques. Aujourd’hui, j’ai fait une découverte absolument extraordinaire, totalement sensationnelle.
Alors soyez informé qu’à partir d’aujourd’hui vous n’avez plus le droit en « Hollandie » de prononcer le mot « délocalisation ». Il vient officiellement d’être banni au profit du terme (accrochez-vous bien car cela vaut son pesant de cacahouètes) « colocalisation ».

(…)

Donc selon la nouvelle doctrine en vigueur en Hollandie, lorsqu’une usine française ferme, que l’on vire les gars qui y bossent, et que l’on transfère en Chine, cela est une délocalisation et c’est pô bien. Lorsqu’une usine française ferme, que l’on vire les gars qui y bossent, et que l’on transfère au Maroc, cela est une colocalisation, et ça c’est bien, c’est super, c’est génial, et c’est extra…

Alors naïvement je me pose une question. Comment un gouvernement socialiste peut-il théoriser l’acceptation de délocalisations, voire les amplifier ou les encourager… (pardon, je me suis trompé, il faut dire colocalisation) et dans le même temps dire publiquement que la lutte contre le chômage est une priorité gouvernementale ?

Car il ne faut pas se leurrer, les emplois qui partiront au Maroc ou ailleurs, que ce soit des délocalisations, des colocalisations ou autres imbécilités linguistiques et conceptuelles de cabinets ministériels, auront les mêmes conséquences. Une perte d’emploi ici, contre une création d’emploi là-bas, et peu importe le lieu du « là-bas ».

Lire la suite de la chronique de Charles Sannat

– – – – – – – – – – – –

Première publication 18 décembre 2012.

Renault a fermé une grande partie de ses usines en France pour en ouvrir au Maroc et en Algérie. Cette industrialisation des pays du Maghreb se fait avec l’assentiment et le concours du gouvernement français.
Mais attention, on ne doit pas parler de délocalisation. La novlangue s’est enrichi d’un nouveau mot pour désigner ce phénomène : la Colocalisation industrielle.

C’est Jean-Marc Ayrault qui lors de son récent voyage au Maroc a employé pour la première fois ce vocabulaire. Il parle bien notre premier sinistre, il est capable d’employer le mot minable et… colocalisation industrielle.

On ne voit pas bien en quoi la colocalisation est différente de la délocalisation. Mais c’est sans doute parce qu’on n’est pas aussi savant que ceux qui nous  gouvernement.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Ayrault vante les mérites de la « colocalisation » industrielle

article lu sur Challenge

Jean-Marc Ayrault a vanté mercredi 12 décembre à Casablanca, devant des chefs d’entreprises françaises et marocaines, les mérites de la « colocalisation », une « démarche gagnant-gagnant » selon lui, par opposition à la délocalisation.

(…) une colocalisation industrielle, si elle résulte d’une analyse fine de la valeur ajoutée sur toute la chaîne de production et les avantages compétitifs de chaque site, elle peut être bénéfique et soutenir l’activité des deux côtés de la Méditerranée », a-t-il expliqué, parlant de « démarche gagnant-gagnant ».

« C’est une approche nouvelle à laquelle je crois et qui fera d’ailleurs l’objet d’un accord commun signé demain (jeudi) entre nos deux gouvernements », a-t-il dit, s’exprimant après son homologue Abdelilah Benkirane.

La colocalisation, c’est « la manière ensemble, de trouver les bonnes coopérations, les bons partenariats », a ensuite précisé devant la presse Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur.

Ces « bons partenariats » doivent permettre « non seulement de développer de l’emploi au Maroc et de l’emploi en France, des investissements au Maroc, des investissements en France, mais (aussi) dans une politique de partenariats beaucoup plus ambitieux d’aller comme une plate-forme, ensemble, vers d’autres pays, d’autres marchés ».

Des bons partenariats contre la délocalisation

« La colocalisation, c’est ne pas se faire la guerre, ne pas parler de délocalisation parce qu’on produit ici », a-t-elle ajouté, citant les domaines de l' »aéronautique et l’automobile » où « nous arrivons à faire cela ».

Les propos cet été du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg contre les centres d’appels implantés en Afrique du nord avaient été mal perçus au Maroc.

Jean-Marc Ayrault a aussi souligné que le royaume offrait « des atouts de premier ordre pour les entreprises françaises ». « Nos destins sont liés, notre histoire est commune, elle va se poursuivre », a-t-il dit.

3 comments on “Le gouvernement invente la colocalisation, plus smart que la délocalisation (Maj)

  1. une HONTE! un SCANDALE! qu’un 1er Ministre encourage la délocalisation des emplois au Maroc !! mais on vit où? dans quel pays vit ce 1er sinistre?? cela prouve bien que ce gouvernement n’en a que faire des Français et de la France!

    • René de Sévérac on said:

      A moins que la colocalisation consiste à transférer les ouvriers marocains en même temps que les moyens de production.
      Vous avez dit naïf ? Ai-je bien entendu ?

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE