Politique

Le Royaume-Uni, le pays des eurosceptiques va-t-il sortir de l’Union Européenne ?(audio-France Info)

D’après un sondage publié dimanche, 56% des Britanniques veulent quitter l’Union européenne. Seuls 30% d’entre eux souhaitent rester au sein de l’UE.

Une hostilité ambiante

Au fond, le Royaume-Uni n’approuve que le marché unique. Il fustige la bureaucratie européenne et les « diktats » de Bruxelles.  Peter Walker, qui dirige une petite entreprise dans le sud de l’Angleterre,  ne supporte pas d’être

« soumis aux décisions d’inconnus qui n’ont même pas été élus. Je veux que le Parlement britannique me dise quoi faire. Je veux qu’une personne élue par un électeur britannique me dise quoi faire« , insiste-t-il. « Pas juste quelqu’un qui a postulé à un job et l’a obtenu à Bruxelles.« 

Ce chef d’entreprise vote conservateur. Mais l’hostilité envers l’Europe transcende les clivages politiques. A gauche aussi, les travaillistes veulent désormais en majorité quitter l’UE.

Un référendum sur l’Union européenne ?

L’hypothèse d’un référendum est tout à fait probable selon Charles Grant, du Centre pour la réforme européenne : « David Cameron est faible dans son parti », dit-il. « Il est impopulaire à droite du parti conservateur. Pour avoir plus de contrôle sur les Tories, le Premier ministre doit donc donner de la red meat, de la viande rouge, aux « animaux » de l’aile droite, pour les apaiser. Et cette viande rouge, c’est un référendum sur l’Union européenne. David Cameron va donc probablement leur offrir cette promesse et ce sera alors très difficile pour Ed Miliband de ne pas offrir la même chose alors que l’opinion britannique souhaite être consultée. Et donc il y aura sans doute dans quelques années un référendum sur l’Union européenne. »

Même si les états-majors conservateurs et travaillistes militent pour le maintien dans l’UE, une telle consultation serait politiquement très dangereuse tant l’Europe est impopulaire dans l’opinion britannique.