Le vote des étrangers se profile après le succès de la gauche aux sénatoriales (vidéo)

En novembre dernier, nous avions dénoncé la tenue d’une votation citoyenne en faveur du vote des étrangers initiée par la gauche bobo toulousaine. Dans l’esprit minuscule des organisateurs, cette action symbolique visait à faire pression sur nos dirigeants pour que le droit de vote des étrangers aux élections soit établi en France.

Aussitôt la victoire au Sénat acquise, la candidate à la primaire socialiste Martine Aubry s’est empressée de leurs faire un appel du pied en déclarant qu’elle ferait du droit de vote des étrangers l’une de ses priorités puisque la Haute Assemblée avait jusqu’alors toujours bloqué les propositions de loi allant dans ce sens. En clair, elle s’engage à mettre en œuvre la stratégie électorale édictée par le Think Tank du PS, Terra Nova: palier la perte du vote des classes populaires par celui des immigrés.

Un projet anti-républicain qui rendrait obsolète la notion de citoyen et qui, par un subterfuge machiavélique, rétablirait le vote censitaire sous prétexte que les étrangers payent aussi des impôts en France.