Les invités fanatiques de l’UOIF enfin privés de visas

Depuis cinq ans le gouvernement Sarkozy octroie des visas pour que des prédicateurs islamistes voulant tuer pêle-mêle Juifs, apostats et homosexuels  puissent participer au rassemblement de l’UOIF (fédération musulmane proche des frères musulmans en charge de plusieurs mosquées en France). Et cette année encore ce sont deux « savants » particulièrement antisémites, le Cheikh Yussuf Al-Qaradawi et  l’égyptien salafiste Mahmoud al-Masri, qui ont reçu du cabinet de François Fillon et des services de Claude Guéant l’autorisation d’entrer en France.

Or il semblerait que le travail fournit par Joachim Véliocas de l’observatoire de l’Islamisation, et les pressions exercées par riposte Laïque, le FN, et des associations juives  aient porté leurs fruits. Le gouvernement vient en effet de faire machine arrière en privant de visa les deux fanatiques cités plus haut. Sage décision mais qui ne peut que nous laisser circonspect.

Car, comme le précise Joachim Véliocas :

 

il aura fallu sept morts, un « buzz » internet  mettant en ébullition toute la blogosphère juive, le communiqué de deux associations juives, un communiqué du FN et une dépêche AFP, pour que le cabinet de Claude Guéant daigne annuler les visas accordés par le très islamophile Quai d’Orsay d’Alain Juppé.

Le responsable de l’Observatoire de l’Islamisation  en profite au passage pour demander la démission du maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui il accuse d’ avoir acheté avec l’argent des contribuables un terrain pour les Frères Musulmans, dans le but d’y construire une mosquée.

Notons quand même qu’il est stupéfiant de constater que ce sont de simples blogueurs issus de la société civile qui parviennent à informer et alerter sur l’extrémisme des prêcheurs connus pour justifier le meurtre au nom d’Allah, alors que les média se taisent et des milliers de fonctionnaires de l’Intérieur  ferment les yeux. Cette affaire en dit long sur la duplicité du système médiaticopolitque.

Car même si nous nous félicitons de ce rétropédalage du gouvernement, nous ne sommes pas dupe. Nous savons que jusqu’au bout, le gouvernement Sarkozy aura péché par laxisme à l’égard de l’islamisme, et ce n’est pas un micro réveil électoraliste à un mois du premier tour qui fera illusion.

D’autant que les relations qu’entretient le pouvoir sarkozyste avec le Qatar dont on sait qu’il finance les mouvements islamistes, se renforcent de jour en jour…. et devrait inquiéter les français…