Les jolis honoraires de Me Rachida Dati

La maire du 7e arrondissement de Paris et députée européenne est aussi avocate. Un métier lucratif, surtout si l’on sait jouer de son influence. Rachida Dati serait-elle plus riche qu’elle ne le dit ?

rachida_dati_et_nicolas_sarkozy_reference

Il y a un an et demi, dans une interview au magazine Elle, l’ancienne garde des Sceaux affirmait : « Je gagne environ 6 000 euros par mois en tant que députée européenne et rien pour mes fonctions de maire. » Pourtant, d’après les informations du Point.fr, Rachida Dati touche en réalité chaque mois huit fois la somme indiquée, soit 50 800 euros par mois.

L’élue passe en effet sous silence ses confortables revenus d’avocate, métier qu’elle exerce en parallèle de ses mandats de parlementaire et de maire du 7e arrondissement de Paris. Dans sa déclaration de transparence financière exigée par le Parlement européen, l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy chiffre ses « activités annexes » à plus de 10 000 euros par mois.

En réalité, Rachida Dati a perçu l’année dernière 512 416 euros d’honoraires d’avocat, auxquels s’ajoute une rémunération de 98 000 euros en tant qu’élue. Qui sont les généreux clients de maître Dati ? C’est ce que veut savoir une ONG bruxelloise spécialiste des questions d’environnement. Dans un courrier daté du 6 novembre rendu public par i<Télé, Friends of the Earth Europe demande des comptes à Rachida Dati.

L’association souhaite lever le doute sur un éventuel trafic d’influence. L’eurodéputée, qui siège comme suppléante à la commission de l’Industrie, de la Recherche et de l’Énergie, a pris de manière étonnante fait et cause pour l’industrie gazière. Le 13 octobre dernier, l’élue signait une virulente tribune dans Les Échos pour demander que l’on arrête de subventionner les énergies renouvelables qui faussent la concurrence avec les énergies fossiles. Et d’appeler dans la foulée à ouvrir au plus vite le débat sur les gaz de schiste.