Économie, Écologie...

Les « Lapins Crétins » et « Angry Birds » déposent le bilan

Le groupe français Jemini, spécialisé dans les peluches et figurines sous licence, est en situation de cessation de paiement.

Le fabricant sarthois, en cessation de paiement, emploie 60 salariés. Des repreneurs ont manifesté leur intérêt pour l’impressionnant catalogue de licence du groupe.

Triste Noël pour les salariés du groupe Jemini. Le fabricant sarthois de peluches et figurines pourrait déposer le bilan jeudi auprès du tribunal de commerce de Paris, d’après France Bleu Maine. Le groupe n’a pas commenté cette information.

Cette information intervient deux mois après la démission de Patrick Abessira, président et membre du directoire du groupe. Les pertes considérables enregistrées en 2012 l’avaient contraint au départ, un an et demi après l’introduction en bourse du groupe. Sur le seul premier semestre, les ventes du groupe ont baissé de 19% à 11,1 millions d’euros. Ces mauvaises performances commerciales ont aggravé la trésorerie de la société qui est désormais en cessation de paiement.

D’après la radio locale, le tribunal de commerce de Paris doit se prononcer le 8 janvier prochain. Le fabricant de jouets emploie 60 salariés sur son site d’Ecommoy. Des repreneurs se seraient manifestés pour reprendre les licences détenues par le groupe Jemini comme Spiderman, Babar, Bob l’éponge ou encore Angry Birds, ou un catalogue impressionnant de licence Disney.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE