Attentat Levallois-Perret : des militaires de l’opération Sentinelle renversés par un véhicule (Maj: le musulman algérien Hamou B. intercepté)

Le musulman intégriste est un algérien qui serait entré illégalement en France, et serait  fiché ILE (Infraction à la Législation sur les Étrangers) . Non fiché S, il était cependant connu des services de police.

La photo d’Hamou Benlatreche

Le véhicule soupçonné d’avoir percuté des militaires mercredi matin à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été intercepté sur l’autoroute A16 en direction de Calais et son conducteur, blessé par balle par la police, a été interpellé, a-t-on appris de sources concordantes.

L’interception «musclée» s’est déroulée en début d’après-midi sur l’autoroute en direction de Calais, selon une source proche de l’enquête. «L’homme interpellé, né en 1980, est susceptible d’être l’auteur» de l’attaque mercredi matin, «car il était à bord du véhicule recherché et a tenté de prendre la fuite», selon une source judiciaire. Les policiers ont fait feu à plusieurs reprises et le conducteur blessé a été évacué, selon cette même source.

(…) Nord littoral

Un véhicule a renversé plusieurs militaires de l’opération Sentinelle, ce mercredi matin, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Selon la préfecture de police de Paris, une intervention de police est en cours et un véhicule est recherché.

9h30. Patrick Balkany dénonce un «acte délibéré». Interrogé sur BFMTV, le maire de Levallois-Perret explique qu’une voiture BMW «prépositionnée dans l’allée où se trouve la caserne a foncé sur les militaires» a leur sortie dans la rue. «C’est un acte intolérable, incompréhensible», a ensuite déclaré Patrick Balkany qui assure que l’acte est «délibéré».

9h15. Six blessés, dont deux graves. Aucun pronostic vital n’est engagé.

Le Parisien