L’ex-conseillère gaulliste de l’Elysée Marie-France Garaud choisit Marine Le Pen

Dans l’histoire de la 5ème République Marie-France Garaud est l’une des femmes que j’admire le plus. C’est une figure tutélaire du gaullisme…

Marine Le Pen ne peut  définitivement plus être qualifiée de candidate d’extrême droite, elle est la dernière candidate « gaulliste » que la France peut s’offrir avant  que la fin arrive.


Gaulliste historique, juriste de formation, ex-députée européenne non inscrite, Marie-France Garaud se qualifie de «solide citoyenne de la France». À dix jours de l’élection présidentielle, l’ex-conseillère de Georges Pompidou, estime que Marine Le Pen est la seule à pouvoir rendre à la France sa souveraineté. Elle explique pourquoi au Figaro.

LE FIGARO. – Quel est l’enjeu de cette présidentielle?

La souveraineté française. C’est-à-dire, notre liberté.

Marie-France GARAUD. – Comment jugez-vous les programmes des deux candidats?

J’ai le sentiment que Monsieur Emmanuel Macron n’a ni amour-propre, ni lucidité. Il étale ses faiblesses avec un extraordinaire masochisme. Il a un petit côté chien battu. Il ne respecte pas la France et il est même en train de détruire le support de son existence politique.

Mais ne propose-t-il pas un projet?

Il n’a pas de programme économique. Il ne peut pas en avoir parce que nous ne sommes plus qu’un territoire à l’intérieur de l’Union européenne. Il faut sortir de là le plus rapidement possible, quel qu’en soit le coût, car mieux vaut la liberté que l’esclavage.

Est-il réellement possible de sortir de l’UE?

Oui, parfaitement. Il suffit de décider ce que nous voulons. À la fin de la guerre, deux hommes avaient compris cela: De Gaulle et Churchill, qui n’a jamais aliéné les pouvoirs de son pays. Nous assistons à une tentative de domestication des pays européens, nous sommes placés devant l’éventualité d’un IVe Reich.

Comment la France doit-elle s’adresser à l’Allemagne?

Elle n’a rien à lui dire. Elle doit sortir de l’UE et ensuite, elle pourra échanger d’égal à égal. […]

Le Figaro