L’imam de Nice: « la laïcité française est responsable des attaques »

Abdelkader Sadouni, sunnite prédicateur du centre-ville: «Les attaques sont seulement la faute des Français »

037d0501d04f1bda0221dd443ea47131

(…)

Abdelkader Sadouni est l’un des plus écoutés prédicateurs à Nice. La popularité est due à la fois à ses sermons dans la mosquée, à son atelier qui est le cœur de l’hypercentre mais aussi pour les relations particulières qu’il entretient avec Christian Estrosi, ancien maire et maintenant le président régional.

Sur sa page publique Facebook une photo de lui et l’ancien maire  côte à côte, à l’occasion de la fin de la Fête du Ramadan . Estrosi est aujourd’hui attaqué apour sa relation ambiguë avec les musulmans radicaux, mais pour Sadouni ce ne sont que des polémiques stériles.

1468921457-1468921214-13714574-314000315602238-599334765-n

Nice est la capitale européenne de combattants étrangers partis faire le djihad. Plus de 100 jeunes de la communauté musulmane Nicoise sont partis pour la Syrie. Comment expliquez-vous ce phénomène?

Au cours des dernières années, nous avons régulièrement assisté à son départ pour la Syrie de nombreux jeunes musulmans de Nice, qui souvent portent aussi avec eux leurs femmes et leurs enfants. Dans la plupart des cas ce sont des gens qui ont tout le confort et la nationalité française, et pourtant, ils décident de quitter la Côte d’Azur pour prendre part à un conflit armé, mettant en danger leur propre vie et pour leur famille. Ceci témoigne de l’échec des politiques françaises envers l’Islam. La discrimination des musulmans en France, les attaques islamophobes et interdire l’usage public de symboles religieux sont la raison qui pousse ces jeunes gens ne se sentent pas partie de la communauté nationale et décident d’aller se réunir avec ceux qui croient être son prochain. Je pense que la situation des musulmans en France est le premier facteur qui pousse de nombreux jeunes hommes à se battre. Tant que les mosquées seront si peu nombreux, jusqu’à ce que leur construction entraînera des manifestations jusqu’à ce que les musulmans seront discriminés alors ces réactions seront. Réactions certainement mauvaises, mais réels et devant lesquels vous avez à éradiquer le phénomène qui les génère.

Vous accusez le système français  d’être esponsable de l’explosion du djihadisme armé. Vous ne croyez pas qu’il y ait aussi des responsabilités internes à la communauté musulmane?

Le problème de la communauté musulmane est qu’il n’a pas sa place dans la société française. La France est un pays laïc, qui est opposé à la promotion de la religion et de sa manifestation.

Ce faisant l’Islam est mis dans le coin, discriminé les musulmans et seulement attaqués parce qu’ils veulent pratiquer leur foi. Le problème ne vient pas de la communauté musulmane, mais le fait qu’il y ait un manque de volonté de lui donner plus d’espace dans la société.

La laïcité, cependant, est la valeur fondamentale de la République française et les valeurs qui ont émergé avec la Révolution et les Lumières. Il est également appliqué aux chrétiens et à toutes les religions, pas seulement les musulmans …

La laïcité serait un principe équitable si elle garantit la liberté de culte à tous. Ce n’est pas ce qui se passe en ce moment. Aujourd’hui, la laïcité est un extrémisme qui tente d’éradiquer toutes les religions. (…) Si la laïcité continuera à être appliqué tel qu’il est aujourd’hui alors le désir de rejoindre les musulmans qui luttent en Syrie, il restera forte dans de nombreux jeunes.

 

 

 

 

Source