Livre : Jean-Christophe Lagarde accusé d’avoir pactisé avec le grand banditisme et les islamistes

C’est une enquête qui devrait faire du bruit en Seine saint Denis. Dans un livre Le maire et les Barbares, la journaliste de l’AFP Eve Szeftel décrit les liens entre Jean-Christophe Lagarde, ancien maire de Drancy et député de Seine Saint Denis, le grand banditisme et les islamistes.

Selon la journaliste qui a mené une enquête d’un an, Jean-Christophe Lagarde aurait constitué des alliances avec des voyous pour permettre l’élection d’élus UDI à Bobigny en 2014. Elu de la 5e circonscription, l’actuel patron de l’UDI avait besoin d’élargir sa base électoral en faisant basculer Bobigny, historiquement communiste, à droite.

L’enquête d’Eve Szeftel est partie d’un tract anonyme placardé à Bobigny la nuit de 3 au 4 juin 2014 dénonçant les liens entre la municipalité et le gang des barbares. Il y est dénoncé que Linda Benakouche, chargé de mission « politiques urbaines et sociales » a été condamnée en 2005 pour des violences graves. Il y est surtout indiqué que son mari Jean-Christophe Soumbou est membre du « gang des barbares », il a été condamné à dix-huit ans de prison pour son rôle dans l’enlevement d’Ilan Halimi.

Dans son livre, la journaliste affirme que l’UDI s’est appuyé sur les intimes de Jean-Christophe Soumbou pour conquérir le pouvoir à Bobigny.

Lire la suite sur France 3