Macron a bien claqué un Smic par jour pendant 3 ans ! (+ 20 questions à lui poser sur des bizarreries sur son patrimoine) (1/4)

Retour sur le patrimoine d’Emmanuel Macron. La presse refuse à l’évidence de traiter ce problème sérieusement. On peut cependant commencer à voir l’étendue des questions qui se posent sur les choix patrimoniaux d’Emmanuel Macron à partir des données publiques et des informations des médias (hélas dispersées).

Je rappelle que ce blog est apolitique, et ne vise personne en particulier. Il cherche simplement à jouer un rôle de vigie citoyenne et à organiser du débat participatif pour faire avancer la recherche de la Vérité.

Cette analyse fait suite à ce premier billet, puisque les journalistes s’obstinent à ne pas poser de questions qui fâchent à M. Macron – et celui-ci refuse d’ailleurs généralement d’y répondre.

J’ai donc précisé dans ce billet plus fermement les choses, tout en sachant que, si les ordres de grandeur sont très clairs, il reste des détails à préciser pour améliorer cette étude, que seul M. Macron peut donner.

DISCLAIMER : On prendra donc les analyses avec prudence et esprit critique. Il s’agit simplement d’aiguillonner les journalistes pour qu’ils creusent eux-même ces questions, et enquêtent enfin sérieusement sur ce sujet.

Je complèterai / modifierai en fonction des retours que fera M. Macron ce qui n’est qu’un premier jet, afin que les lecteurs spécialistes puissent réagir et nous aider à améliorer l’étude – objet même de cet espace d’échange participatif qui ne prétend détenir aucune vérité.

Les conclusions à ce stade sont simples :

  • primo, il se confirme qu’Emmanuel Macron a bien consommé (et pas pas seulement dépensé – bref l’argent a été “claqué”, ou donné) en moyenne un SMIC par jour durant 3 ans. Ce qui est parfaitement légal au demeurant ; il ne s’agit pas de remettre en question l’honnêteté de M. Macron, mais simplement de comprendre comment a géré ses propres affaires quelqu’un qui demande à gérer le pays ;
  • de nombreuses autre questions, importantes, se posent sur ses choix financiers, et méritent des réponses d’Emmanuel Macron, afin de montrer sa bonne foi et comprendre sa relation à l’argent. J’en pose 20 pour illustrer, sans prétendre être exhaustif.

Bref, aux journalistes d’enquêter, désormais.

Sommaire

I. Retour sur notre analyse du Patrimoine Macron l’été 2016

II. Henry Hermand, le multimillionnaire bienfaiteur d’Emmanuel Macron

III. Le patrimoine d’Emmanuel Macron

IV. 20 questions à Emmanuel Macron sur son patrimoine (Spécial Journalistes)

 

I. Retour sur notre analyse du Patrimoine Macron l’été 2016

Petit rappel pour commencer. Le 1er juin 2016, l’indispensable Canard Enchaîné faisait les révélations suivantes (Source) :

Bref :


Du coup, très étonné par le refus de M. Macron de répondre aux question du Canard enchaîné (ce n’est jamais très bon signe), et, plus encore, par le manque de curiosité de la presse, j’ai décidé d’analyser le patrimoine d’Emmanuel Macron, et d’en faire un billet ; devant tant de cachotteries, je le fais évidemment très sérieusement, mais j’utilise un ton assez gouailleur.  L’article se diffuse un peu en juin, avant de “buzzer” très fortement en janvier-février, et d’atteindre le record de 180 000 vues.

Comme c’est une analyse finalement assez simple (regardez vous même à quoi ressemble la déclaration de patrimoine), cela montre déjà qu’il y a un souci avec les médias, car il leur aurait été assez facile de faire la même chose – d’autant que certains ont prétendu avoir enquêté sérieusement.

La conclusion du billet précédent est qu’il me semblait y avoir un problème avec le patrimoine de M. Macron, où plutôt qu’il était hors normes : il avait gagné vraiment beaucoup d’argent chez Rothschild mais en 2014 avait un patrimoine rachitique, voire, selon mes premières estimations, légèrement négatif – en tous cas disons vraiment faible – ayant apparemment un peu plus de dettes que d’actifs.

La difficulté de l’estimation était qu’on ne connaissait pas sa part dans l’appartement commun avec son épouse et qu’il avait un prêt apparemment in fine (voir plus bas) dont il n’avait pas indiqué les intérêts qui seraient versés à terme (tout en bas, “intérêts capitalisés”).

macron

On se demande d’ailleurs pourquoi la HATVP autorise de ne pas indiquer le montant estimatif de ces intérêts. Il est vrai que pour les autres prêts, amortissables annuellement, on considère que ce sont des charges de l’année, et cela ne figure pas comme une dette dans un calcul de patrimoine. Mais ici, si on a bien affaire à un prêt in fine (amortissable plus ou moins régulièrement – qui a d’ailleurs été prorogé), le montant qui s’accumule est tel qu’il faut le connaitre pour apprécier le patrimoine réel du coup…

Remarque méthodologique : j’avais estimé le cumul final de ces intérêts à 159 000 € environ jusqu’au terme de 2022 avec un taux d’intérêt que j’estimais à 3 % ; on a appris ce mois-ci que le taux était en fait de 3,5 %, ce qui aurait alors abouti 189 000 au final. Mais le prêt a été remboursé en 2016. On pourrait bien entendu faire les choses différemment – les lecteurs comptables l’auront noté -, plusieurs méthodes sont défendables. Mais je retiens celle de la prise en compte de l’estimation rétroactive des intérêts finalement dus maintenant qu’on connait la fin de l’histoire (si tous les intérêts ont bien été payés à la fin). Cela permet pour moi de percevoir au mieux l’évolution réelle du patrimoine de M. Macron, et elle semble très bien coller à la réalité maintenant que ce prêt a été soldé. On arrive à130 000 € environ.

Lire la suite sur le site Les Crises

D'autres articles: