Marine Le Pen: le vote des étrangers, le parti socialiste le ferait un an avant l’UMP…

Chaque année Nicolas Sarkozy aura naturalisé 130 000 immigrés fraichement débarqués en France. Des naturalisés dont la plupart parlent à peine le français et qui, de facto, ont le droit de vote… pas sûr qu’il y ait donc une grande différence avec le droit de vote des étrangers que propose le PS…
Soulignons qu’ avant de se dire défavorable au vote des étrangers, Sarkozy comme Guéant, étaient pour. Rien ne nous permet de dire aujourd’hui qu’une fois à l’abri de toute échéance électorale, Nicolas Sarkozy, sous la pression du Sénat tenu par la gauche, ne décide pas d’instaurer le droit de vote des étrangers… et vous avouerez que ce ne serait pas la première fois que le petit président ferait la preuve de son inconstance en matière d’opinion et de conviction.

voir la vidéo dans son ensemble

Voir notre article: Droit de vote des étrangers: l’enfumage de l’UMP.

Nicolas Sarkozy disait en effet avant la présidentielle de 2007 : « J’ai écrit dès 2001, dans mon livre Libre, que j’étais favorable au droit de vote des étrangers aux municipales. », mais encore : « Je ne trouve pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter lors des élections municipales. J’ouvre un débat en faveur d’une mesure que je pense juste ».