Marine Le Pen : « Les antisémites, ils sont dans les quartiers »

En faisant entrer de milliers d’immigrés extra-européen, l’UMPS s’est fait le meilleur complice de l’antisémitisme en France.

————

Interpellée à Nice sur l’antisémitisme du FN, la présidente du parti d’extrême droite a rétorqué que les antisémites organisaient le djihad dans les quartiers.

En déplacement mercredi à Nice, Marine Le Pen a rétorqué à deux passants qui accusaient le FN d’être antisémite que les antisémites étaient « dans les quartiers », où ils organisent « le recrutement pour le djihad islamique ». La scène s’est déroulée sur le marché de la Libération à Nice. Un premier passant vient au-devant de la patronne du FN pour lui demander si son parti est « toujours antisémite ». « Le FN n’est pas antisémite », répond la députée européenne. « Il l’a toujours été », assure le passant.

« Il ne l’a jamais été », réplique Marine Le Pen, qui ajoute : « Et aujourd’hui, je vais vous dire où ils sont les antisémites, ils sont dans les quartiers, là où ils sont en train d’organiser le recrutement pour le djihad ». « Le vrai danger pour les Juifs, c’est la montée du fondamentalisme islamique dans notre pays« , poursuit-elle.

 

Mme Le Pen a ensuite été interpellée par un autre passant sur les « mauvais propos qu’a eus le FN sur les Juifs ». Deux ans, jour pour jour, après l’assassinat de trois enfants et d’un enseignant juifs à Toulouse par Mohamed Merah, Marine Le Pen lui répond : « C’est une journée particulière, c’est l’anniversaire d’un drame, le drame de l’affaire Merah. On peut avoir une pensée aujourd’hui pour les victimes de l’islamisme fondamentaliste. » D’après elle, « on a essayé d’évacuer (« l’islamisme fondamentaliste ») du débat public et on sait pourtant qu’il fait des émules tous les jours ».

Le Point