Marine Le Pen : « l’UMP ne peut plus rien apporter dans l’avenir » (vidéo)

La présidente du FN était l’invitée politique de Christophe Barbier ce matin. Elle réagit notamment aux écoutes de Nicolas Sarkozy. Elle revient également sur la question des personnes enregistrées à leur insu sur des listes FN pour les élections municipales.

Marine Le Pen trouve cela « relativement choquant » que l’on puisse « écouter les conversations téléphoniques entre un client et son avocat ».

« Très attachée aux libertés publiques », Marine Le Pen déplore que « les mêmes qui défendent M. Herzog n’ont rien dit sur l’article 13 de la loi de programmation militaire, soutenu par l’UMP et le PS », permettant la mise en place d’écoutes sans autorisation préalable d’un juge.

Marine Le Pen a demandé à ce que les « cassettes » de Patrick Buisson « soient saisis », car ils relèvent de la « sûreté nationale » car elles pourraient relever des « secrets d’Etat ».

Selon la présidente du FN, le fait que ces enregistrements sortent avant les municipales, « ça n’est pas un hasard ». Elle estime également que certains magistrats sont « politisés ».

« L’UMP ne peut plus rien apporter dans l’avenir », M. Copé « accusé de triche », M. Fillon parlant de « mafia » à l’évocation de son propre « mouvement », Marine Le Pen estime que l’ancien Premier ministre n’avait « pas totalement » tort.

Concernant la candidate FN à Nevers faisant partie de la liste RBM, Marine Le Pen estime que la tête de liste a été « abusée », indiquant qu’elle ne sait pas « d’où vient cette personne ». Elle confirme qu’elle ne participera pas à cette liste au second tour, si la liste FN passe le premier tour.

Marine Le Pen dénonce une « intimidation » auprès des personnes présentes dans les listes FN, et fera « condamner les maires qui ont fait pression », étant les seuls à connaître les « noms et coordonnées » de ces personnes présentes sur les listes FN déposées pour les élections municipales.