Marine Le Pen ne propose plus le rétablissement de la peine de mort

Même si je n’ai rien contre cette sentence, c’est une bonne chose de ne pas proposer la peine de mort. La propagande droit de l’hommiste a rendu les Français chichiteux. Et la perpétuité réelle peut satisfaire les plus soumis à la doxa dominante.


Marine Le Pen ne proposera plus dans son projet présidentiel 2017 le rétablissement de la peine de mort, y préférant la « perpétuité réelle », a annoncé aujourd’hui la candidate FN, qui s’est dite par le passé favorable « à titre personnel » à la peine capitale.

« J’intègre dans mon projet la perpétuité réelle », a-t-elle dit lors de l’émission Questions d’Info.

Elle a ensuite confirmé à l’AFP qu’elle retirait la proposition du retour de la peine de mort, « quitte à ce que les Français la rétablissent via un référendum d’initiative populaire », un dispositif qu’elle propose et pour lequel 500.000 signatures sont nécessaires.