Marine Le Pen qualifie « d’inadmissible » l’occupation du Panthéon par des « gilets noirs »

Quelques heures après que, ce vendredi en début d’après-midi, le Panthéon à Paris a été occupé par plusieurs centaines de « gilets noirs » qui dénoncent la situation des sans-papiers, les politiques s’emparent du dossier.

Sur Twitter, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen s’est montrée scandalisée, qualifiant « d’inadmissible » de « voir des clandestins revendicatifs occuper, en toute impunité, ce haut lieu de la République ».

« En France, le seul avenir d’un clandestin devrait être l’expulsion, car c’est la loi », conclut-elle.