Non classé,  vidéo

Marseille : Un policier roué de coups par 20 jeunes qui lui ont maintenu la tête sous l’eau

Il y 60 ans le FLN a expulsé d’Algérie les pieds noirs et les harkis…. et si on appliquait la même méthode dans l’autre sens….

– – – – – – – –

Une enquête préliminaire pour tentative d’homicide a été ouverte lundi par le parquet de Marseille après l’agression lundi d’un policier par un groupe d’une vingtaine de jeunes qui perturbaient les vacanciers sur un plage du centre de Marseille, a-t-on appris auprès de la police.

« Sans le policier, c’est nous qui aurions fini noyés »

Myriam est repartie à Lyon, la peur au ventre. Hier après-midi c’est elle qui s’est retrouvée au cœur de la bagarre qui s’est produite sur la plage des Catalans et lors de laquelle un policier a failli périr noyé. La jeune fille de 20 ans a accepté de retracer les événements et l’intervention salutaire du fonctionnaire : « C’est triste à dire mais s’il n’y avait pas eu le policier, s’il n’avait pas pris les coups, c’est nous qui aurions fini noyés. »

[…]

« On devait aller à Cassis. Mais comme on avait déjeuné sur le Vieux-Port, on a préféré s’arrêter au Catalans. On ne savait pas que c’était si mal fréquenté. »

L’altercation a débuté lorsque le compagnon de Myriam a demandé à un groupe de jeunes d’arrêter de lancer du sable sur eux. « Quand il est allé les voir, on commençait à ranger nos affaires pour partir. Et d’un coup, des insultes ont fusé. Une trentaine de personnes a foncé sur nous. Ils voulaient nous taper. »

L’intervention du chef de poste de la plage a transformé l’altercation en pugilat. Une vingtaine de jeunes se sont jetés sur lui, maintenant sa tête dans l’eau, à plusieurs reprises. Son collègue est alors arrivé avec une bombe lacrymogène pour disperser les agresseurs. Le bébé a reçu du gaz. « Elle est sortie de l’hôpital hier. Ça va. Mais nous, on ne reviendra pas à Marseille. On est trop choqués. »

La Provence

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE