Médine et son album « Jihad » pas les bienvenus au Bataclan, dénoncent le RN et LR

Partie des milieux identitaires qui avaient très largement oeuvré à l’annulation du concert de Black M à Verdun, l’indignation s’est étendue aux hautes sphères du Front national et du parti Les Républicains. Ces samedi 9 et dimanche 10 juin, plusieurs élus et responsables de la droite et de l’extrême droite se sont vivement opposés aux deux concerts que doit donner le rappeur Médine en octobre au Bataclan à Paris.

A l’origine de leur courroux: les paroles délibérément provocatrices du rappeur qui avait signé un album intitulé « Jihad, le plus grand combat est contre soi-même » en 2005 ainsi qu’un titre « Dont Laïk » dans lequel il s’en prenait à l’hypocrisie de la laïcité, déclarant notamment « Crucifions les laïcards comme à Golgotha ».

Huffington Post