Mélenchon reprend l’affiche des candidats FN… pour mieux berner le peuple.

Mélenchon scrute le FN à la loupe. Il fait des copier-coller des idées qui sont à la base  du succès que rencontre marine Le Pen auprès des ouvriers et des agriculteurs.
Le petit père sans peuple a repris le protectionnisme que le FN porte depuis plus de dix ans. Mais il y a ajouté l’adjectif solidaire, ça fait plus de gauche. Ça ne veut rien dire mais ça rassure le crétin. Tout en alimentant un flou de démagogue, Mélenchon tient des propos ambigus sur une éventuelle sortie de l’euro. Là encore, il fait du Macron: on noie son auditoire avec des formules de cuistres pour épaté le gogo, mais dans le fond on ne dit rien.

Pour faire plus peuple le subversif millionnaire s’est même laissé aller à dire au parlement européen que les travailleurs détachés venaient manger le pain des français. Pris par la patrouille, Mélenchon a rétropédalé. C’est bien son problème à Jean-Luc: il n’a pas l’étoffe des hommes courageux et volontaires.
Nous le savons, ça fait 30 ans qu’on le voit à l’oeuvre.

Sénateur grâce à des arrangements avec Serge Dassault, il est resté bien au chaud au sein du PS pendant toute sa carrière de politicien. Il a accepté la financiarisation de l’économie par la gauche. Il a voté Maastricht. Ministre de Jospin, il a participé au gouvernement qui a les plus privatisé  de service public. À la même époque le traité d’Amsterdamn est signé, il permettra  la réforme sur les retraites menée quelques années plus tard par sarkozy. Mélenchon a-t-il démissioné?. Non. La gamelle était trop bonne.
Si l’édenté vedette des staliniens nostalgiques est parvenu à faire croire qu’il était un farouche opposant à l’UE, en matière d’immigration il ne parviens pas à marcher dans les pas de Marine Le Pen. Il est pour la régularisation detous les clandestins (que la gauche appelle les sans papiers). Il n’envisage aucune régulation de l’immigration ni ne remet en cause schengen.
Mélenchon est ancien trotskyste qui a fait de l’entrisme au PS. Il n’a pas perdu ses vieilles habitudes de menteur et de manipulateur. Il est donc en train de faire la même chose avec le peuple français pour lui imposer un programme chaviste dont une 6èeme république nous entrainerait dans méandres de la terreur socialiste.
Catophobe hystérique et franc maçon, Mélenchon regrette la victoire de Charles martel, et pense que la France aurait plus gagné si elle avait été musulmane.
Les gens de la gauche catho qui votent pour lui me font penser à ces curés qui ont soutenu les révolutionnaires en 1789 sans comprendre qu’ils seraient les premières victimes de leur haine.

Sur l’islam, qu’il n’a jamais considéré comme un problème, le petit père sans peuple se fait très discret. Il laisse ses compagnons comme Clémentine Autain caresser les islamistes dans le sens du poil. Lui se pose en rempart laïque. Sauf que sans contrôle des frontières, la laïcité comme l’assimilation n’auront plus aucun pouvoir face à la croissance démographique que connaîtra la communauté musulmane dans les années qui viennent.
Mélenchon est un bouffon.
Dans la société du spectacle il peut convaincre quelques gogos mais les plus lucides voient que ça sonne faux .
Avec sa nouvelle affiche, Mélenchon fait un pas de plus vers l’enfumage. Un vrai petit sarkozy qui sait allier posture populiste, cynisme socialiste et enfumage démago.Il copie et enlumine son blabla du sabir indigeste des cuistres. C’est un diseur qui impressionnent les incultes en mal de rêveries révolutionnaires.

Si j’étais de gauche je préfèrerai Hamon… bien plus honnête et inventif.