Mickaël Harpon pouvait accéder à la liste des policiers infiltrés dans les mosquées

« Il avait accès à tout, aux ordinateurs, aux codes d’accès, aux messageries », s’alarment, au sujet du tueur de la préfecture de police de Paris, Mickaël Harpon, plusieurs flics auprès du « Canard enchaîné » à paraître ce mercredi 9 octobre.

L’information est on ne peut plus inquiétante. Selon le Canard enchaîné de cette semaine, imprimé ce mardi 8 octobre, Mickaël Harpon, le tueur de la préfecture de police de Paris, a pu avoir accès à la liste des policiers infiltrés dans les mosquées.

C’est une source anonyme exerçant en haut lieu qui l’affirme : « Du fait de ses fonctions, Harpon avait accès aux fichiers protégés, notamment à celui où figure l’identité des taupes. Il nous faut savoir s’il les a partagés« …

Un commandant, vieux routier du Renseignement, se montre particulièrement inquiet auprès de nos confrères : « S’il a pu accéder à la liste de nos sources infiltrées dans les mosquées salaf, on risque de pleurer bientôt d’autres morts« .