Migrants: La Turquie obtient 1milliard d’euro et demande une relance des négociations sur sa candidature à l’Union européenne

La Turquie a un intérêt à la déstabilisation actuelle de la Syrie. Cela lui permet de faire pression sur l’Union Européenne en se servant des migrants comme d’une arme de chantage dans des « négociations » sur son entrée au sein de l’union.


(…) AIDE À LA TURQUIE

« Nous avons le sentiment qu’après les événements des dernières semaines, tout le monde est davantage disposé à aider les réfugiés tant qu’ils sont hors d’Europe, donc nous voulons concrétiser tout cela », explique un responsable européen.

La Commission européenne a indiqué la semaine dernière qu’elle était prête à débloquer un milliard d’euros pour la Turquie, une somme cinq fois plus élevée que celle qu’elle a versée jusqu’à présent pour venir en aide aux deux millions de réfugiés syriens dans ce pays.

Le principal obstacle au déblocage de cette aide, qui proviendrait pour les deux tiers de fonds existants, est la contribution des Etats membres, a dit à Reuters un responsable européen.

En contrepartie d’une telle aide, destinée notamment à améliorer les services de santé, la Turquie doit s’engager à améliorer les conditions de vie des réfugiés, à lutter contre les réseaux de passeurs et à empêcher les départs vers la Grèce, a-t-il ajouté.

Ankara demande de son côté une aide financière mais aussi une relance des négociations sur sa candidature à l’Union européenne. Pour répondre à ces attentes, les Vingt-Huit envisagent d’organiser un « mini-sommet » avec le président turc Recep Tayyip Erdogan le 5 octobre.

 

Source