Un ministre italien propose d’abroger la loi punissant la « haine raciale » : « C’est devenu une arme utilisée par les mondialistes pour attaquer le peuple italien »

Voir en complément :

« Fake News » en Italie : l’agression médiatisée d’une athlète noire n’avait aucun « motif raciste » (MàJ : l’un des agresseurs est le fils d’un élu de gauche)


 

« Je propose d’abroger la loi Mancino, punissant les « discriminations raciales », qui a été transformée en arme idéologique utilisée par les mondialistes pour attaquer le peuple italien, l’accusant de plein d’abominations ».

La proposition vient du ministre de la Famille, Lorenzo Fontana, qui dans un post sur Facebook s’oppose aux « marionnettistes de la rhétorique de la pensée unique ».

(…) Reppublica.it

Cette proposition est émise suite à la fausse « agression raciste » de Daisy Osakue, cette athlète noire molestée, que les médias italiens et internationaux ont présenté comme le symbole de la xénophobie du peuple italien, alors que le parquet de Turin ainsi que le gouvernement ont affirmé qu’il n’y avait aucun motivation raciste dans cette agression.

« Toutes les premières pages des journaux ont pointé du doigt la vagueinquiétante du racisme en Italie, pour finalement découvrir, dans une parodie tragique, qu’il n’y avait absolument aucune ombre de racisme » déclare le ministre Fontana.