Le ministre Jean-Michel Blanquer souhaite développer l’apprentissage de l’arabe à l’école et « lui donner du prestige »