Montebourg accuse Jean-Marie Le Pen d’avoir fait l’éloge de la gestapo. Jean marie Le Pen porte plainte (audio/video)

Coincé, dans les cordes, replié après avoir reçu de nombreux coups, Montebourg n’a rien trouvé d’autre que l’insulte pour essayer de faire bonne figure face à Marine Le Pen à l’occasion d’un débat organisé par RTL.
Comme un enfant dans une cour de récréation, le minable petit ministre, qui ne redresse rien et ne produit pas plus, a reproché à Marine Le Pen d’avoir un papa qui aurait fait l’éloge de la Gestapo et l’occupation allemande.(1) Évidement parmi toutes les stupidités proférées par Jean Marie Le Pen tout au long de sa carrière, on n’en retrouve aucune qui puisse s’apparenter à ce genre de déclaration. Peu importe, pour le SSocialiste Montebourg, l’essentiel est de diffamer. C’est ce que l’on appelle le reductium ad Hitlerum et le point Goldwin.
France's Prime Minister Ayrault and Minister for Industrial Recovery Montebourg visit the Technology Research Institute Jules Verne in Bouguenais near Nantes

Le vieux menhir de la politique française a aussitôt décidé de porter plainte contre le ministre menteur.

[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/jmlpzinzin.mp3]

Quoi que l’on puisse penser de Jean-Marie le Pen, on doit reconnaitre qu’il a eu au cours de sa vie plus de courage pour défendre sa patrie que n’en montrent des socialistes comme Montebourg.
En novembre 1944, à 16 ans, il s’engage dans la résistance. Quand le colonel Henri de La Vaissière (alias Valin) des FFI (Forces françaises de l’intérieur), se rend compte de son âge, il lui demande de rentrer chez lui : « Désormais, ordre est donné de s’assurer que nos volontaires ont bien dix-huit ans révolus. Tu es pupille de la nation : songe à ta mère ! »
Après des études en droit, jean marie Le Pen sera le plus jeune vice-président du Comité Pierre de Coubertin et exercera les métiers de marin-pêcheur, mineur de fond, métreur d’appartements, ambulant des PTT, etc. En janvier 1953, il organise une colonne de secours d’étudiants volontaires pour porter assistance aux populations sinistrées lors d’inondations aux Pays-Bas. Il reçoit pour cette initiative l’appui de Vincent Auriol. En 1955, il part en Indochine où il sert comme officier dans le 1er Bataillon étranger parachutiste (sous-lieutenant). Dans la foulée, il va se battre en Algérie.

Autant dire que son CV est autrement plus impressionnant que celui d’un paltoquet comme Montebourg dont le plus grand courage a consisté à se séparer d’une journaliste inculte pour sortir avec une comédienne sans talent.

 

 

(1) « Je n’oublie pas que le président d’honneur du FN (ndlr Jean-Marie Le Pen) défendait il y a quelques années la gestapo et l’occupation allemande. » (Le Parisien).

Le débrief du Grand Jury :

Yves Thréard : Montebourg y est allé très fort parce qu’il a vu que le match était perdu. Il a quand même été assez baladé pendant tout ce débat…


Le Débrief du Grand Jury – Marine Le Pen et… par rtl-fr

http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/jmlpzinzin.mp3 [Télécharger]
Play in new window [Télécharger]
|
Download [Télécharger]