Média-mensonge et propagande,  Politique

Montebourg dénonce, mais a la mémoire courte !

Dans la république des copains du parti socialiste, Arnaud Montebourg fait figure de redresseur de tord. Après avoir vivement critiqué les magouilles de Guérini et de Sylvie Andrieux en région PACA, le justicier du PS s’attaque aujourd’hui à celles du Nord Pas de Calais.
Montebourg a incontestablement deux talents: celui de récupérer les scandales dénoncés par le FN tout en tirant la couverture à lui, et oublier ses engagements passés. Et ça, c’est la marque d’un homme qui réussira.

Pour l’heure, il faudrait, afin de paraître plus crédible aux yeux de ceux qui ne sont pas encore tombés dans son panneau, qu’il se souvienne du soutien public qu’il avait apporté à Gérard Dalongeville en janvier 2007 en présidant les vœux municipaux d’Hénin-Beaumont.
Gérard Dalongeville, ex-maire d’Hénin-Beaumont, qui est aujourd’hui à la source des révélations sur la fédération du Nord pas de calais, et qui est, depuis avril 2009, placé en détention provisoire pour détournement de fonds publics, corruption, faux en écriture privée et usage de faux, favoritisme et recel de favoritisme.

La petite visite de Montebourg, à l’époque porte parole de Ségolène Royale, n’était pas passée inaperçu. Même le parti communiste d’Hénin-Beamon s’était agacé de la venue de cet habitué des retournements de veste:

Arnaud Montebourg était un homme sympathique… jusqu’en juillet dernier.
Personne n’a compris pourquoi le chef de file de Rénover Maintenant s’est rallié à Ségolène Royal jusqu’à devenir son porte-parole. Huit mois après avoir refusé de voter la synthèse socialiste, ce retournement de veste spectaculaire n’honore pas son auteur.

A tout prendre, on préfère encore un Jean-Luc Mélenchon qui a oeuvré jusqu’au bout pour une candidature unitaire de la gauche antilibérale.

Arnaud Montebourg viendra donc à Hénin-Beaumont dimanche 28 et on imagine qu’il portera la bonne parole « royaliste ». Venant d’un homme politique qui a trahi ses amis et ses idéaux en échange d’un plat de lentilles (et d’un futur maroquin ministériel ?), on se demande quel exemple Arnaud Montebourg pourra bien montrer à son hôte Gérard Dalongeville et aux Héninois qui viendront l’écouter.

source