Montpellier : une femme rouée de coups par un immigré clandestin faisant l’objet d’un arrêté de reconduite à la frontière, une autre lacérée au visage avec un couteau

Les médias sous l’influence de l’extrème gauche passent une semaine sur le tabassage d’un noir par des flics. Des femmes se font lacérées à coups de couteau par un immigré clandestin sans qu’aucun média national ne l’évoque.


Lundi, l’ex-concubin d’une Montpelliéraine, l’a croisée dans le hall de la gare SNCF Saint-Roch. N’ayant visiblement toujours pas accepté leur récente séparation, il s’est rué sur elle pour lui porter des coups de béquille.

Légèrement blessée, mais choquée, elle a été secourue, tandis que son ex-compagnon était interpellé.

En situation irrégulière

En garde à vue au commissariat central, il a fourni plusieurs fausses identités pour éviter que les policiers de la Sécurité publique ne l’identifie et pour cause : de nationalité tunisienne, il était recherché pour des violences assorties de menaces de mort en juin dernier et faisait l’objet d’un arrêté de reconduite à la frontière, puisqu’il est en situation irrégulière en France.

(…) Métropolitain