Économie, Écologie...,  Fil Info,  Politique

Moscovici crache à la gueule du petit peuple !

Le prix des œufs a augmenté de 5,1 % en 2012 1. Cette seule information se suffit à elle-même, comme un bon œuf à la coque avec du pain-beurre et un verre de vin rouge. Cette seule information suffit à mesurer la température de l’époque économique. + 5,1 % sur le prix de l’œuf ! Un tout petit œuf, tout rond, tout frais, tout innocent comme le poussin qu’il aurait pu être, un humble plat, les protéines des pauvres… même sur les œufs, on nous rançonne !

Ce n’est pas que la poule est plus chère, c’est la mangeaille de la poule qui a explosé : le prix du blé + 42 %, le prix du maïs + 34 %. Or 60 % du prix de l’œuf, c’est le prix des céréales. Vous pouvez d’emblée renoncer à l’idée d’une poule dans le jardin ou sur le balcon : pas rentable. Pour être complet, c’est une fois de plus l’inflation réglementaire de Bruxelles qui concourt à cette hausse de prix car les producteurs ont été obligés d’investir dans des cages plus grandes pour les pou-poules.

Ces + 5,1 % de l’œuf 2012 s’ajoutent aux + 3,5 % du panier de la ménagère 2012 de Familles Rurales, aux + 2,5 % EDF du 1er janvier 2013, aux + 2,3 % SNCF 2013… et tant d’autres gouttelettes de pourcentage qui, à la fin, douchent le pouvoir d’achat. Mais non ! Non, car chaque mois, l’Institut National de la Statistique Edulcorée et Ehontée (INSEE) nous explique que l’inflation recule, qu’elle n’affiche que 1,2 %. Stop ! Assez de ces manipulations de chiffres ! L’inflation du quotidien, celle qui compte, celle du petit peuple, n’est pas 1,2 % ! C’est combien ? 5, 8, 10, 12 % ? Assez de ce mensonge d’État !

D’autant plus quand s’y ajoute un arrogant ministre de l’Économie et des Finances pour oser nous dire qu’en abaissant la rémunération de notre épargne de 2,25 % à 1,75 %, le gouvernement nous fait encore un cadeau parce que, l’inflation étant à 1,2 %, le taux du livret A aurait normalement dû être ramené à 1,50 % ! 0,25 point de bonus ! C’est cadeau ! « Le pouvoir d’achat du livret A sera le plus important depuis deux ans » déballe en fanfare Moscovici.

Que le coût de la vie augmente, soit. Que JP Morgan et les autres fous qui nous ont déjà planté le monde à crédit recommencent à jouer, cette fois-ci avec les matières premières agricoles, passons. Qu’on nous vole la rémunération de notre épargne en trafiquant un taux inférieur à l’inflation réelle, encaissons. Mais qu’on ne vienne pas en plus cracher à la gueule du petit peuple ces 1,75 % en affirmant que « c’est un coup de pouce » !

Edouard Frémy, pour BVOLTAIRE

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE