Municipales à Toulouse : la candidate transgenre et le principe de parité

La liste EELV constituée en vue des municipales à Toulouse se retrouve face à un cas d’école. Une candidate transgenre, Florence Bertocchio, y figurait jusqu’à présent en 31e position, entre deux femmes. Or, la parité est l’une des nouveautés de ce scrutin 2014. Dans les villes de plus de 1.000 habitants, l’alternance homme/femme sur les listes est obligatoire. Voilà les écologistes toulousains contraints de réorganiser leur liste !

A l’origine de la confusion, l’obtention par Florence Bertocchio de la transcription de son changement de sexe sur son état civil en juillet dernier. Lors des élections régionales de 2010, elle figurait déjà sur la liste EELV mais en tant que « François Bertocchio dite Florence Bertocchio », son changement de sexe n’étant pas encore pris en compte par l’administration.

« Au moment où mes camarades bâtissent la liste et font cet exercice lié à la parité, je suis persuadée qu’ils sont au courant de la transcription, mais en en fait ils en sont restés à la situation de 2010 », explique la candidate.

(…) Le Parisien