Municipales. Argenteuil : Polémique à propos d’une candidate de la liste UMP portant un foulard «discret»

Polémique à Argenteuil (95) où l’une des colistières, de la liste de Georges Mothron (UMP), Fatiha Bacha, en 22ème position, porte un foulard.

kKjl3PXFatiha Bacha, candidate à Argenteuil (95), promet de ne rien lâcher. Avant elle, en 2010, Ilham Moussaïd, qui se présentait dans le Vaucluse pour le NPA (Nouveau Parti Anti-Capitaliste), écœurée par toutes les attaques qu’elle subissait par rapport à son foulard, avait fini par abandonner, malgré le soutien du leader de son parti, Olivier Besancenot qui expliquait qu’on pouvait être «féministe, laïque et voilée».

Fatiha Bacha, qui porte, elle aussi, un foulard «discret, ce n’est pas la burqa», tient-elle à préciser, est candidate en 22ème position, sur la liste de l’ancien maire UMP, Georges Mothron.

Après s’être rendue à plusieurs réunions, cette mère de famille, «très engagée dans plusieurs associations de la ville», accepte début février, de rejoindre Georges Mothron, «parce qu’il défend des valeurs à laquelle je crois, comme celle de la famille».

Élevée dans une famille de gauche et «qui a toujours voté à gauche», elle trouve que la mairie sortante a fait beaucoup de mal à sa ville.

«On a toujours vécu ensemble et aujourd’hui, ce même vivre-ensemble est menacé», déplore-t-elle.

Avant d’ajouter qu’au départ, elle ne «pensait pas du tout être candidate». Elle finit par se laisser tenter et se retrouve en 22ème position, éligible si la liste de Mothron, «une nouvelle chance pour Argenteuil», l’emporte. […]

La première à s’insurger de la candidature de Fatiha Bacha, c’est Marie-Josée Cayzac, membre du Parti Communiste et Maire adjointe d’Argenteuil, présente sur la liste du Maire PS sortant, Philippe Doucet.

Elle s’interroge sur cette candidature, en se demandant si on accepterait dans la fonction publique une personne qui porte le voile. Depuis, la polémique ne cesse d’enfler et certains voient dans la candidature de la jeune femme «un coup électoral, pour s’attirer le vote musulman». […]

Le Courrier de l’Atlas