Politique

« JE NE SUIS PAS AUTISTE » : FRANÇOIS FILLON S’ATTIRE LES FOUDRES DES ASSOCIATIONS ET DES INTERNAUTES

Encore une polémique à la con. D’autant que Fillon sait sans doute mieux que personne ce que le mot autiste veut dire. Sa femme est engagée depuis de longues années dans des associations comme Asperger Aides dont elle est la marraine. Son engagement s’est notamment traduit politiquement par la consécration de l’autisme comme grande cause national lorsque François Fillon est premier ministre de Nicolas Sarkozy.

La police des mots travaille pour les procureurs du politiquement correct et ils nous emmerdent…


Article de LCI
Les mots ont un sens. À ses dépens, François Fillon l’a peut-être oublié dimanche. Invité du JT de 20H de France 2, le chef de file Les Républicains à la présidentielle – en plus d’annoncer qu’il ne retirerait pas sa candidature – a répété à trois reprises, « je ne suis pas autiste ». Une rhétorique maladroite (et c’est peu de le dire) pour affirmer qu’il n’était isolé au sein de sa famille politique et qui n’est pas passée du tout auprès des observateurs.

Cette ligne de défense est d’ailleurs dénoncée par SOS Autisme France. « Une nouvelle fois, les familles et les personnes autistes s’indignent en écoutant le JT sur le service public. Celui qui cite Rousseau dans son discours n’a-t-il pas trouvé un autre mot dans la langue française pour se défendre ! », a expliqué à LCI Olivia Cattan,

présidente de l’association. François Fillon, en employant ce terme, vient une nouvelle fois de participer à la propagation des clichés que l’on peut avoir sur les personnes autistes. Des clichés insupportables qui conduisent à une discrimination quotidienne. » Elle a aussi ajouté que SOS Autisme France demande au candidat de la droite et du centre « de s’excuser et de recevoir, familles et personnes autistes ».