Nicolas Bay « Le projet de JLMelenchon c’est l’hyper-fiscalité cumulée à l’hyper-immigration. »

Encore une fois la journaliste ne s’intéresse qu’à la forme. Mélenchon est-il un bon orateur? s’obstine la dinde. oui, c’est un bon orateur, et alors; on s’en fout. Mussolini aussi était un excellent orateur, connasse!
Le tribun a pour vocation ontologique de faire frémir de plaisir les incultes et les aliénés. Ses envolées langagières servies par un sabir de cuistre sont là pour masquer des idées de jobastres, indigentes et néfastes. Mais une journaliste de Cnews est-elle en capacité de comprendre ça?

Nicolas Bay a raison de dire que les 120 milliards d’impôts vont au final peser sur les classes moyennes et les classes populaires.C’est d’ailleurs ce qui s’est passé avec les 30 milliards du quinquennat de Hollande. Heureusement que Valls y a mis un terme. L’OFCE en effet constaté qu’un tiers de la classe moyenne avait en train de décrocher à cause de l’inflation de prélèvements obligatoires.
Si Mélenchon arrivait au pouvoir, dans la minute qui suivrait les plus fortunés partiraient avec armes et bagages dans leur appartement de Neuchatel, et les investisseurs n’auraient qu’un clic de souris à faire sur leur Imac pour exiler leur capital au luxembourg…

Il faut être con à bouffer du foin pour croire une seconde au programme de Mélenchon..

 

Nicolas Bay: «Il y a une grande escroquerie intellectuelle de la part de Jean-Luc Mélenchon»

Nicolas Bay a répondu aux questions de Béatrice Houchard


Alors que Jean-Luc Mélenchon connaît une embellie dans les sondages et qu’à l’inverse, Marine Le Pen enregistre une baisse, est-ce que la présidente du Front national peut ne pas être au second tour de l’élection présidentielle ? « Ce n’est pas une hypothèse sérieuse », répond Nicolas Bay. «Il y a un affaissement mais le niveau de certitude de votes pour Marine Le Pen est très élevé », continue le secrétaire général du FN. « Marine Le Pen est assise sur quelque chose de solide », ajoute-t-il.

Pense-t-il que Jean-Luc Mélenchon marche sur les plates-bandes de Marine Le Pen ? « Non, je ne crois pas, il prend des voix à Benoît Hamon », estime Nicolas Bay. « En 2012,

il avait connu la même embellie pour finir à 11% », indique le député français au Parlement européen qui fustige le programme du candidat de la France Insoumise. « Il y a une grande escroquerie intellectuelle de la part de Jean-Luc Mélenchon », ajoute-t-il.

Alors que Marine Le Pen avait applaudi l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche, la candidate à l’élection présidentielle et le Front national regrettent le choix du président américain de frapper la Syrie. « Cette attitude est en rupture avec celle qu’il a eu pendant sa campagne », explique Nicolas Bay.

« Cette décision est de nature à embraser la région et à renforcer les islamistes », continue le secrétaire général du FN. « Nous sommes en désaccord avec l’attitude des États-Unis de ces derniers jours », déclare-t-il. « La France doit être à la hauteur sur la scène internationale et Marine Le Pen est la mieux placée », ajoute Nicolas Bay sur le sujet.