Nicolas Doze: On a en Grèce le laboratoire de ce que sera la mise sous tutelle européenne.

Insidieusement le MES (mécanisme européen de stabilité) nous lie les mains dans le dos. Le MES exige des États qui voudraient bénéficier de son aide financière, la ratification du pacte budgétaire préparer par Merkel et Sarko dans lequel est inscrit la règle d’or. Une règle d’or qui est purement et simplement la fin de la souveraineté budgétaire des États membres de l’Europe. En gros le parlement ne sert plus à rien.

Et comme le dit Nicolas Doze, et comme nous l’avions souligné, François Hollande peut toujours faire croire aux gogos qu’il renégociera le traité. Ce sera impossible. Comme seront impossibles les eurobons et une BCE moins indépendante.

L’UMP et le PS vendent la France à vil prix à une Europe fédérale Allemande forte d’un Euro-mark destructeur de notre industrie.

Aux prochaines élections: Libérez-vous de vos chaines.