Niqab: des policiers pris à partie et victimes d’insultes racistes

Deux policiers qui avaient entrepris de verbaliser une femme intégralement voilée mardi soir au centre commercial d’Evry (Essonne) ont été pris à partie par des jeunes d’un quartier voisin, et légèrement blessés, a-t-on appris aujourd’hui de sources policières et judiciaires. Son frère et son mari, âgés respectivement de 21 et 29 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue, pour outrage et rébellion, tandis que les investigations se poursuivaient jeudi soir pour identifier les auteurs des blessures infligées aux policiers, a-t-on ajouté.

(…) Un des deux hommes qui accompagnait la femme intégralement voilée, a tenté de la soustraire au contrôle en l’entraînant et en proférant « des insultes à caractère raciste » à l’adresse des patrouilleurs, a affirmé une de ces sources.Toutefois, selon une source judiciaire, les policiers n’ont pas tenté de la contrôler, mais ont simplement voulu lui faire comprendre qu’elle devait respecter la loi. Elle a ensuite pleuré et c’est à ce moment-là que la tension est montée, son mari et son frère s’étant emportés, selon cette source.

Appelés en renfort, des fonctionnaires de la Brigade anti-criminalité (Bac) se sont trouvés aux prises avec plusieurs jeunes du quartier voisin des Pyramides, a poursuivi une source policière.Ils ont alors à nouveau essuyé des insultes à caractère raciste et une altercation a éclaté au cours de laquelle deux agents ont été blessés, selon cette même source, précisant que le premier « souffre de contusions à l’épaule et aux pommettes » et le second a été « blessé au doigt ». Ils se sont vu prescrire « huit jours d’ITT (incapacité totale de travail, ndlr) », a précisé une autre source policière.

source: Figaro